Cloud open source : ses avantages et ses inconvénients

cloud open source

Un logiciel open source est (généralement) accessible dans l’intégralité de son code source. Il est le fruit d’un développement constant de la part d’une communauté, qui le complète et le fait évoluer continuellement.

Il existe des logiciels open source pour tous les métiers, et le cloud computing (pour le partage de fichiers) n’y échappe pas. Qu’ont-ils de différent des logiciels propriétaires ? Quels sont leurs avantages et leurs inconvénients ? Sont-ils adaptés à une utilisation professionnelle ?

Logiciel open source : définition

Un logiciel open source est un programme informatique dont le code source est à la disposition du grand public. Il est développé par une communauté de programmeurs informatiques qui améliore le logiciel, corrige les bugs et les failles de sécurité. La licence sous laquelle un logiciel open source est distribué permet à l’ensemble des internautes de le lire, le modifier et/ou le redistribuer.

Les avantages du Cloud open source

  • Avoir des investissement mieux alloués : il n’y a pas d’investissement pour l’achat d’un logiciel, et vous savez exactement combien de personnes sont allouées en interne au développement et à la maintenance du logiciel open source.
  • Ne plus être dépendant d’un éditeur : un logiciel open source repose sur le travail de toute une communauté, vous n’êtes donc plus dépendant du bon vouloir d’un seul éditeur. C’est un avantage très précieux, notamment pour la correction d’un bug, l’amélioration d’une interface, ou le développement de nouvelles fonctionnalités.
  • Adapter le logiciel au plus-près des besoins de l’entreprise : étant donné que vous avez accès librement au code source du logiciel, vous pouvez l’adapter et le faire évoluer pour répondre au mieux à vos besoins. De plus, selon les licences, vous n’êtes pas forcément tenu de partager vos modifications.
  • Profiter de la réactivité de la communauté : utiliser un logiciel développé par un communauté s’avère être un vrai atout, notamment lorsqu’il s’agit de profiter de sa réactivité pour la correction d’un bug ou pour combler une faille de sécurité.

Le Cloud open source : quels inconvénients ?

  • Souffrir d’un trop grand nombre de versions d’un même logiciel : du fait de la communauté, les logiciels open source comptent souvent un trop grand nombre de versions. Il peut être difficile de s’y retrouver, et d’avoir toujours la toute dernière mise à jour.
  • S’exposer à des failles de sécurité : lorsque des failles de sécurité sont découvertes et rendues publiques, elles sont largement diffusées. Vous pouvez donc être facilement vulnérable si vous n’appliquez pas rapidement les correctifs. De plus, la transparence du code source peut aussi poser des problèmes de sécurité.
  • Accepter (parfois) d’utiliser un logiciel de moins bonne qualité : dans certains cas, les logiciels open source sont d’un niveau de qualité inférieur à un logiciel propriétaire. Ce peut être au niveau de l’ergonomie de l’outil, ou de ses fonctionnalités par exemple.
  • Ne pas toujours avoir de support à disposition : utiliser un logiciel open source, c’est aussi être prêt à se passer de support. En général, on trouve peu de documentation ou de tutoriel en ligne. Il est aussi difficile de pouvoir bénéficier d’un support, ou alors il faudra mettre la main au porte monnaie.

NetExporer édite une solution SaaS de partage de fichier set de travail collaboratif à l’attention des entreprises. Si vous souhaitez utiliser une solution ergonomique, sécurisée et performante, n’hésitez pas à nous contacter.

Commentaires

  • Hébergement informatique dit :

    En choisissant un logiciel open source, les entreprises courent un grand risque dans la non compatibilité avec les logiciels propriétaires. Et pour cause, les éditeurs de logiciels propriétaires opèrent pour limiter l’interopérabilité avec les logiciels libres puisque ces derniers les concurrencent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *