L’avenir éco-responsable des data centers

data centers ecologie

Souvent décriés pour leur consommation gargantuesques en énergie, les data centers se mettent au vert et s’inscrivent dans une démarche éco-responsable, en construisant les villes de demain.

Un data center qui consomme 100% d’énergie renouvelable

La palme du data center écologique revient sans aucun doute à celui de Green Mountain, installé sur une petite île norvégienne. Il a été construit à l’intérieur de souterrains appartenant à un ancien centre de munition de l’OTAN, et enfoui sous plusieurs mètres de roches. Cette configuration lui permet déjà de limiter la hausse de la température ambiante dû à la chauffe des serveurs.

Par ailleurs, afin de disposer d’un outil de refroidissement 100% écologique, le data center norvégien utilise les eaux du Lysefjord (le fjord dans lequel il a été implanté). Ainsi, l’eau de mer est pompée à plus d’une centaine de mètres de profondeur pour être ensuite acheminée vers le circuit de refroidissement des serveurs, sans être mélangée avec une quelconque substance. A l’entrée, l’eau est à environ 8°C et sa température passe à 16°C lorsqu’elle est rejetée dans la mer.

De part sa localisation et par son système de refroidissement écologique, le data center de Green Mountain en Norvège a pu diviser par plus de 2 ses coûts en énergie, et est un exemple pour le Green IT et le futur des data centers.

datacenter norvège

Le data center sous-terrain de Green Mountain, en Norvège. Un exemple en matière d’écologie.

Les data centers, nouveaux fournisseurs d’énergie

Quand on sait comment fonctionne un data center, on est loin d’envisager que ces monstres de consommation énergétiques peuvent constituer la ville du futur ! Imaginons cette fois-ci que nous ne cherchions plus à seulement refroidir les data centers de façon responsable, mais que la chaleur qu’ils émettent nous servent à nous chauffer ? Cette idée n’est pas tout droit sortie d’un film de science-fiction, puisqu’elle est déjà appliquée et avec succès !

Chauffage urbain intelligent

Et si la chaleur émise par les serveurs servait à nous chauffer ? Plutôt qu’être expulsée dans l’air extérieur, les « calories » produites par les centres de données permettent aujourd’hui de chauffer des entreprises et des logements environnants les centres de données.

A Marne-la-Vallée au sein du parc d’activités de Val d’Europe, le data center est relié au réseau de chauffage urbain, et alimente déjà un complexe nautique ainsi qu’une pépinière comptant une quinzaine d’entreprises. Les avantages d’un tel chauffage ? Il est éco-responsable, et son prix est inférieur au chauffage électrique. S’il reste néanmoins un peu plus coûteux qu’un chauffage au fioul ou au gaz, son coût n’augmentera pas plus que l’inflation et ne peut pas être sujet aux fluctuations du marché comme le gaz par exemple.

A plus petite échelle, des universités arrivent à utiliser la chaleur produite par leur data center interne pour chauffer les logements étudiants, ou pour alimenter en eau chaude les douches d’un gymnase par exemple. De très bons exemples d’utilisation éco-responsable des data centers ! Et ce n’est que le début…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.