L’illusion du stockage en ligne gratuit

illusion stockage en ligne gratuit

Le juste prix du stockage en ligne.

« C’est trop cher » : dans le domaine du stockage en ligne, il arrive souvent d’entendre cette objection de la part de prospects, bien que votre proposition soit entièrement adaptée à ses besoins et intéressante en termes de coûts.

Quelles sont les causes de ce jugement hâtif sur les prix des prestations de stockage cloud professionnelles ?

Les causes sont multiples, mais on peut citer la crise économique (qui a bon dos il faut bien l’avouer), une difficulté financière passagère pour l’entreprise, à moins que ce ne soit l’angoisse d’avoir acheté des serveurs 2 ans auparavant une petite fortune et qu’ils ne servent plus à rien ?

En réalité, les prospects se cachent derrière ces excuses mais les causes du stockage-en-ligne-trop-cher sont plus profondes.

Les solutions grand public ont réussi leur marketing

Elles sont parvenues à leur faire croire qu’ils peuvent stocker autant de données qu’ils le souhaitent, de façon sécurisée, sans risque d’espionnage ou de piratage, et qu’ils n’ont rien à payer. Un peu utopique, ne pensez-vous pas ?

Le cloud computing est méconnu et souffre de préjugés

On constate également une méconnaissance du cloud computing et des différentes composantes du stockage en ligne : la distinction cloud public/privé, la différence de législation entre les pays, les nombreuses garanties en termes de sécurité, le coût de la bande passante etc. C’est en effet facile d’opter pour une solution grand public gratuite, mais américaine donc, sans pouvoir joindre quelqu’un directement en cas de problème technique, sans disposer de traçabilité et de fonctionnalités professionnelles, et sans savoir où sont stockées les données.

Ils comparent l’incomparable

Quand auparavant toutes les données étaient stockées sur un serveur interne, sans fonctionnalités, et sans sauvegarde externe, ils se disent que désormais le Cloud est une bonne alternative pour faire évoluer leur informatique, et se doter d’une solution plus adaptée. Et c’est vrai ! Du coup les exigences augmentent : on souhaite que le prestataire s’engage à ne pas perdre la donnée, et fournisse même une assurance perte de données, alors que le bon vieux serveur interne n’a jamais été sauvegardé de sa vie.

Pour le lieu de stockage, on insiste sur le choix d’un Datacenter ultra sécurisé, pour remplacer le placard à balai dans lequel était le serveur. Et car on n’est jamais trop prudent, désormais on voudrait 2 lieux de stockage, distants.

Quand à la disponibilité du service, on souhaite à minima du 24h/24 7j/7, sans aucune coupure, alors qu’auparavant la perte du serveur aurait entrainé 48h de chômage forcé, le temps qu’un informaticien se déplace et réinstalle tout le système. Dès lors la solution Cloud, sauvegardée sur plusieurs sites, disponible 24h/24, et offrant de vraies garanties, est proposée à un coût légitimement supérieur à celui d’un disque dur USB, acheté dans le commerce et partagé sur un NAS.

Avant de juger une offre « trop chère », il faut d’abord savoir ce dont on a besoin

Une chose est sûre, c’est qu’aujourd’hui le choix du cloud en entreprise est complexe. On est amené à devoir stocker des données certes, mais également à pouvoir y accéder où que l’on soit, que les modifications des fichiers soient diffusées en temps réel pour tous les collaborateurs, qu’envoyer un gros fichier par email ne prenne qu’un clic, et que les garanties de sécurité soient élevées. « Ah, et qu’elles soient stockées en France aussi les données, c’est important. » Sur ce point là nous sommes d’accord, mais sachez que proposer du 100% made in France a un coût, et notamment celui de payer ses impôts dans l’Héxagone, et non pas de délocaliser son entreprise en Irlande comme tous nos amis américains le font.

Avant de juger une solution cloud trop chère, il faut d’abord savoir de quoi est-ce que l’on a vraiment besoin, qu’elles sont nos exigences de sécurité, quelle utilisation de l’outil va-t-il y avoir dans mon entreprise ? Mais aussi, quelle quantité j’ai réellement besoin de stocker ? Car ce n’est pas parce que l’on a un serveur interne de 1 To de stockage que l’on occupe les 1 To de stockage. Si l’on souhaite un service haut de gamme, avec des conditions de sécurité élevées et des garanties contractuelles, alors il faudra allouer un budget en conséquence.

On trouve normal de payer un forfait mobile, mais pas la solution permettant de sécuriser les données de son entreprise

Dans l’esprit général, on trouve normal d’équiper ses collaborateurs de téléphones portables et de payer des forfaits mobiles, alors que ceux-ci n’ont pas d’impact direct sur l’activité de l’entreprise et la sécurité de ses données. Pourquoi être étonné qu’une solution cloud sécurisée et professionnelle soit payante, alors qu’elle conditionne entièrement la pérennité et la productivité de l’entreprise ?

Les données sont ce que vous avez de plus précieux, êtes vous prêts à miser sur des solutions gratuites mais hasardeuses, ou préférez vous allouer du budget sur un poste de dépense primordial ? Ainsi, sachez que pour le même prix d’un forfait mobile vous pouvez disposer d’une solution permettant de partager des dossiers entre collègues, d’envoyer des gros fichiers facilement, et de stocker les données de votre entreprise en toute sécurité.

 

payer pour du cloud

Le cloud professionnel ne coûte pas plus cher qu’un forfait mobile.

L’illimité, un appât commercial limité par les CGV

Sachez d’une part que l’illimité n’existe pas ! Oui on vous offre gratuitement 1 To en tant que particulier avec des solutions grand public, mais est-ce que vous allez stocker une telle quantité ? Côté professionnel, les géants américains qui pratiquent du low-cost le font grâce à des levées de fonds pour conquérir le marché, au risque de leur pérennité. C’est ainsi qu’une entreprise telle que Box.com comptabilise environ 121 millions de dollars de pertes.

D’autre part, prenez bien le temps de lire les CGV de l’éditeur qui vous propose du stockage illimité… car vous risquez d’avoir des surprises ! On peut enfin découvrir que le stockage illimité ne l’est pas tant que ça, et qu’on vous laisse tranquille tant que vous utilisez le service en tant que « bon père de famille ». Cela signifie tout simplement que si vous décidiez de stocker une importante quantité de données, vous pourriez finalement être confronté à une limitation de votre espace de stockage. Rappelez-vous que Microsoft qui proposait du stockage illimité gratuitement vient de faire machine arrière et compte brider ses offres, tout simplement car cela lui coûtait trop cher !

Quand votre service de stockage de données coûte plus cher au prestataire qu’il ne lui rapporte, et qu’il a plus intérêt à vous perdre comme client qu’à vous garder, cela remet grandement en cause la pérennité de vos fichiers. Même si cela reste acceptable pour un particulier, cela est inconcevable pour une entreprise.

 

Bénéficier d’un support technique par email et téléphone, jouir de garanties élevées en termes de sécurité et de performances, proposer à ses utilisateurs un large panel de fonctionnalités… Tout cela à un coût, en effet. Si vous souhaitez pouvoir garantir la confidentialité de vos données, contrôler finement les accès aux fichiers et profiter d’un suivi particulier, il est nécessaire de se donner les moyens à la hauteur de ses exigences. L’analogie est là encore identique à l’achat d’un forfait téléphone : vous souscrivez à un forfait mobile en fonction de vos besoins (Go de connexion à Internet, heures d’appels…), et en aucun cas celui-ci ne pourra être gratuit si vous avez des exigences élevées et des besoins conséquents.

 

Chez NetExplorer, nous proposons des offres adaptées aux attentes de nos clients avec des ressources ajustables à la carte. Toute l’équipe est à votre écoute pour vous aider à bien définir vos besoins, et pour vous proposer une offre sur-mesures.

Commentaires

  • Sauvegarde informatique dit :

    Mon conseil est assez simple à ce sujet, pour avoir les meilleures solutions, il ne faut pas avoir peur de payer plus. Cela ne veut pas pour autant dire que les solutions gratuites n’ont pas leur mérite. En fait, il faut savoir ce dont on a réellement besoin.

  • secuweb dit :

    Pour bien protéger les données personnelles sur l’internet, il vaut mieux payer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *